Dans la pédagogie montessori on parle beaucoup d'autonomie.

L'autonomie est un apprentissage important au développement de l'enfant. On a tendance à penser à tord que l'autonomie s'apprend vers l'àge de 3 ans mais en réalité un bébé dès la naissance a déjà une certaine notion d'autonomie, pas au sens où on l'entend mais il est autonome concerant son alimentation,  il sait nous faire comprendre qu'il a faim, j'irai même plus loin en disant que lors de ses premières minutes de vie si vous laisser  bébé sur la poitrine de sa maman il saura lui même trouver le sein pour se nourrir. On peut noter également qu'il sait réguler son appétit au moment de la satiété où il cessera de téter par exemple. Mais pour toutes les autres choses de la vie qu'un enfant doit apprendre il a besoin d'être accompagné, guidé, sans que le parent fasse tout à sa place.

L'autonomie peut paraitre un apprentissage long et fastidieux mais plus l'on fait confiance à l'enfant dès son plus jeune age et plus elle sera facile à acquérir par la suite pour toutes taches de la vie courante. 

 Il faut trouver un juste milieu, apprendre l'autonomie à son enfant ne signifie pas le laisser seul sans accompagnement, il s'agit plutôt de l'encourager sans le surproteger. C'est parfois difficile, pour le protéger certains parents freinent le besoin d'autonomie de leur enfant, sans doute sans malveillance mais la surprotection peut causer une anxieté chez l'enfant, un manque de confiance en lui et le rendre craintif du monde qui l'entourre. Je tiens tout de même à insister sur le fait que l'autonomie ne dispense pas d'un cadre sur lequel l'enfant pourra s'appuyer, en effet les repères et les règles sont essentiels au développement du tout-petit.

La motricité libre est un début. Ca consiste à laisser son bébé faire seul les decouvertes liées à son coprs,  à ses mouvements, ses déplacements. Pour cela l'utilisation du parc et transat est limité, nous privilégions l'utilisation d'un tapis sur lequel bébé sera allongé avec autour de lui quelques jouets qu'il pourra attraper seullorsqu'il se sentira prêt. Il ne sera ni poussait par l'envie de l'adulte, ni forcée à prendre telle ou telle position qu'on lui aura imposé comme la position sur le ventre s'il n'est pas encore capable de passer de la position sur le dos à la position sur le ventre. Je reviendrai sur la motricité libre dans un autre article.

th

Pour l'aider à grandir il est necessaire de lui confier des petites tâches de la vie courante à effectuer: par exemple, dès que bébé a acquis la marche il pourra apprendre à ranger ses jouets, il prendra d'abord cela pour un jeu et ça deviendra un automatisme par la suite, vers 12 mois lors des repas s'il commence à s'interesser à la cuillère, laissez le essayer de la porter à sa bouche, au début il en mettra partout mais ses gestes se feront de plus en plus précis et vous verrez que bientot il mangera seul, s'il renverse son verre d'eau sur la table, l'enfant de 18 mois sera ravie d'aller chercher une éponge ou un torchon pour essuyer les "dégats". A cette âge, il pourra aussi commencer à mettre la table, si vous mettez à sa disposition sa petite vaisselle dans un placard à sa hauteur, à l'heure du repas il se sentira valorisé si vous lui faite confiance et le laissé effectuer cette tâche de "grand".

Lorsque l'enfant voit qu'il peut faire seul il se sent valorisé et prend confiance en lui s'est pour cela qu'il faut respecter son rythme, s'il se sent prêt pourquoi ne pas l'encourager ? et au contraire si la tâche que vous lui demandé ne semble pas adaptée ne le forcez, ne le jugez pas, vous risqueriez de le mettre en situation d'échec qui serait néfaste à son estime de soi.

C'est à vous, parents, de guider votre enfant vers l'autonomie en étant à l'écoute des signaux qu'il vous envoie en gardant à l'esprit de repecter son rythme et de veiller à sa sécurité. 

N'oubliez pas, les enfants ont les capacités que l'on veut bien leur donner.