Lors des six premiers mois de sa vie, il est conseillé aux parents de nourrir bébé au lait maternel. Bien sur toutes les mamans ne ressentent pas le besoin ou l'envie d'allaiter, le lait artificiel remplacera alors la tétée. Vers le sixième mois le système immunitaire de bébé est déjà bien installé dans sa flore intestinale pour protéger son organisme ce qui lui permet à présent de pouvoir commencer à manger autre chose que du lait.

Que vous nourrissiez bébé au sein ou au biberon, un jour viendra où il faudra passer à l'étape de la diversification. Cette étape est parfois redouter par les parents. Jusque là bébé n'a connu que le lait maternel ou le lait artificiel. Si vous allaitez votre bambin, la diversification sera sans doute moins complexe que si votre enfant n'a connu que le biberon, en effet le lait maternel a un goût différent à chaque tétée puisque tout ce que la maman mange passe dans le lait, bébé connaîtra déjà différentes saveurs, mais si vous n'avez pas allaité, rien ne dit que votre enfant n'appréciera pas cette nouveauté.

Nous avons pour habitude, dès que l'enfant est en âge de manger des aliments autres que le lait, de les lui mixer, sans doute parce qu'il n'a pas encore de dents. Ce que nous savons moins c'est que bébé est autonome très tôt, on le voit notamment lors de ses premières minutes de vie, il cherche le sein et se dirige vers lui sans qu'on ai réellement besoin de le guider. Pendant toute la durée de l'allaitement il saura quand il a faim et venir se nourrir seul à la source, il saura se limiter lorsqu'il se sent rassasier ou au contraire il pourra téter longtemps s'il en ressent le besoin. C'est déjà le début de ce que l'on appelle l'alimentation autonome.

Si vous présenter à votre bébé de six mois une assiette de fruits ou légumes en purée ou en compote, il sera incapable de manger seul, a contrario si vous lui présenté une assiette avec des aliments gros comme son poing, il saura les saisir pour ensuite les porter à sa bouche, il les sucera, les mâchera si l'aliment est mou, il se familiarisera avec cette nouvelle forme de saveur et les différentes textures (c'est quand même plus agréable qu'une purée à tous les repas). Bien entendu il faut être vigilant concernant le risque d'étouffement mais faites confiance à bébé, au début il ne réussira peut être pas à le porter à la bouche, mais petit à petit ses gestes seront plus précis et les "dégâts" seront de plus en plus minimes.

baby-led-weaning-2

 

Il y a un autre point important que j'aimerai soulevé qui me parait essentiel pour la suite de ses expériences gustatives. Si vous cuisinez des purées pour votre bébé, ne mélangez pas les différents légumes ensemble, mettez les dans la même assiette séparément, s'il les découvre un par un, il apprendra à connaître le goût de chaque aliment. En l'observant vous pourrez voir quel aliment il préfère à un autre. Et si bébé n'aime pas un légume essayez de l'introduire à nouveau quelques jours plus tard, des études montrent qu'un enfant doit goûter 8 fois un aliment avant de l'apprécier. Persévérez sans vous mettre la pression (ni à votre enfant d'ailleurs quoi qu'il arrive il ne se laissera pas mourir de faim)

 

Quand je parle d'autonomie mon but n'est pas de laisser faire aux enfants les choses seuls pour me délester d'un poids, bien au contraire puisqu'apprendre est très périlleux en particulier lorsqu'on parle d'alimentation. Les bébés ont envie d'apprendre très tôt, c'est dans leur nature d'être curieux de tout, ne les freinons pas dans leur quête du "savoir-faire seul", accompagnons-les dans leurs découvertes.